de Ludovic Roubaudi

Écoutez un extrait audio, lu par Ludovic Roubaudi (studio Les Voix AtmosFeel)

J’avais 5 ans, en grande section de maternelle, la première fois que je l’ai vue. Elle avait de longs cheveux bruns et je suis immédiatement tombé amoureux d’elle même si je ne savais pas ce que cela voulait dire. Mais je me souviens que je souffrais parce qu’elle ne me choisissait jamais comme cheval quand nous jouions aux cavaliers.

L’année suivante elle était avec moi dans la grande école. Je la voyais tous les matins car nous prenions le même chemin. Je n’osais pas lui parler, ni même la rejoindre. Je la suivais et je l’aimais.

Le dimanche parfois, sur les grandes pelouses du parc où mes parents m’emmenaient, je la voyais avec les siens et je brûlais d’amour.

Je l’ai aimée sans discontinuer pendant 5 ans.

Jusqu’au jour où mon amie Moïra Dunlop m’a invité à son anniversaire. Je me souviens d’elle parce que je m’étais moqué de son nom avec un slogan publicitaire de l’époque : Moïra Dunlop Sp sport… Et elle m’avait répondu du tac au tac : “et toi Sp’ce d’idiot !”
J’avais trouvé cela vachement intelligent.

D’habitude, à cet âge là, les filles invitent des filles et les garçons des garçons. Mais pas Moïra, qui m’avait convié ainsi que deux copains et quinze filles. Un anniversaire très difficile pour nous.

Et puis il y a eu ce moment atroce où les filles ont décidé de jouer au jeu de l’amoureux : elles allaient désigner au hasard un garçon et une fille qui allaient s’embrasser sur la bouche ! Sur la bouche, bon sang !

Pour découvrir la suite… Connectez-vous ou inscrivez-vous. A tout de suite !

Saurez-vous deviner qui se cache derrière quelle histoire de la série littéraire “Parlez-moi d’amour” ?

Photographe : Mikel Mata
Envoyer cette histoire à un ami

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé par le droit d auteur. Merci ;-)