de Danielle Daubrosse

Résumé de la série
Après trente ans de mariage heureux et un naufrage, une parisienne cherche un nouvel amour et rencontre… des Raouls !
Récit. Portraits.
15 épisodes

Épisode 2 – PARQUET FLOTTANT
Le génie (du bricolage) de la Bastille.

Écoutez un extrait en version audio lue par Danielle Daubrosse (Les Voix AtmosFeel)

Rendez-vous 18 heures – Bastille

La place rouge était blanche. Blanche de blouses.

Une manif d’internes en rogne contre je ne sais quelle nouveauté innovante de Bling Bling 1er.

Super ! J’avais dit : « Tu me reconnaîtras facilement, j’aurai un imper blanc ».

J’hésite à l’enlever, mais il pleut.Je signe la pétition 3 fois (valent mieux qu’une) et je pars à la chasse au Raoul.

Ah, le voilà, une silhouette recroquevillée derrière l’entrée du métro. C’est un vilain menteur, le garçon, ou il est fâché avec les dizaines. Il a surévalué sa taille de 10 centimètres et sous-évalué son âge de 10 ans. Tant pis. Je m’approche.

–         Bonjour ! On n’aurait pas rendez-vous, par hasard ?

–          Euh… Oui… Euh…

Blanc de 3 kilomètres. Faut croire que c’est la grande journée du blanc.

–         On va boire un pot ?

–         Euh… Oui… Euh…

Direction Rue de la Roquette, café lambda, installation maladroite, puis silence. Ça commence fort.

Tiens, chouette, le serveur.

Commande, puis silence.Pour parfaire l’ambiance, un couple d’ados à côté se roule des pelles Jacques Mayol. On frôle des records d’apnée au pays de l’acné.

Re-chouette, le serveur sert.

Allez hop, une petite gorgée pour fluidifier la diction.

Rien.Je cherche désespérément quelque chose à dire. De préférence quelque chose de magique qui décoince la situation. Plus je cherche, moins je trouve.

Raoul se plonge dans la contemplation mystique de son sous-bock. Il fait peut-être collection ?

Trouver un truc drôle à raconter à propos des sous-bocks. Rien ne vient.L’atmosphère s’épaissit de seconde en seconde. J’ai l’impression de respirer de la polenta.

Alors, je dis n’importe quoi.

–         Tiens, aujourd’hui j’ai vu un plombier !

Lueur dans le regard du poisson mort.

–         Oui, je fais faire des travaux, je fais poser une douche.

–         Ah oui ! Moi aussi j’ai fait des travaux chez moi, il y a 6 mois !

Re-re-chouette.

–         En fait, j’ai posé un parquet flottant !

–         Non ?

–         Si ! Et…

Clip, clip, c’est parti. L’épopée complète en 5 volumes du parquet flottant. Le choix du fournisseur, la qualité du bois, la comparaison des prix, la livraison, la méthode de clipage…

Pour découvrir la suite… Connectez-vous ou inscrivez-vous. A tout de suite !
Envoyer cette histoire à un ami
error: Ce contenu est protégé par le droit d auteur. Merci ;-)